Coco Tomita

Photo : Kaori Ando Japon 2002-02-07

Deux ans seulement après avoir entrepris l’étude du violon, Coco Tomita était acceptée, à 6 ans, à l’école Yehudi Menuhin, où elle a étudié avec Natasha Boyarsky, grâce à une bourse. « Présentement, je suis obsédée par Brahms, en particulier ses quatuors pour piano et cordes, dit-elle. Ses œuvres sont tellement complexes, de vraies montagnes russes émotionnelles quand je les écoute, mais dans un sens positif. Je suis aussi passionnée par les cantates de Bach, dont l’écoute a un effet calmant, inspirant et consolant. »  Coco a participé à de nombreux concours et en 2016, elle était la plus jeune participante au concours Menuhin, à Gênes. En 2017, elle remportait le premier prix au Concours Jeune Soliste de l’Orchestre symphonique de Eastbourne (ESO). Parfois, de son propre aveu, hésitante à prendre des décisions, elle aime malgré tout relever des défis. Ce n’est donc pas un hasard si « Faites toujours les choses qui vous font peur », est sa devise.  

Coco Tomita est généreusement parrainée par Barbara Bronfman. 

Programme

Première épreuve 

J.S. Bach | Partita no 3 en mi majeur, BWV 1006 – Preludio, Loure, Gavotte en rondeau, Gigue 

Sibelius | Nocturne, op. 51, no 3 

Ravel |Tzigane  

Demi-finale  

Oesterle |stand alone 

Mozart | Sonate pour violon et piano no 18 en sol majeur, K. 301 

Prokofiev | Sonate no 1 en fa mineur, op. 80

Hubay |Carmen, Fantaisiebrillante, op. 3 no3 

Finale 

Tchaïkovski | Concerto en rémajeur, op. 35