Leonard Fu

Photo : Boris Rostami-Rabet Allemagne 1997-04-01

Né en Allemagne, Leonard Fu commence le violon à 7 ans. À l’âge de 8 ans, il est admis au programme pré-collégial de l’Univerisité de musique d’Hanovre. Il a ensuite complété un baccalauréat à l’Université de Hambourg, et le diplôme d’interprétation au Conservatoire de la Nouvelle Angleterre avec Donald Weilerstein, his teachers were Ina Kertscher, Lara Lev et Tanja Becker-Bender. Il a par ailleurs été fortement influencé par Joel Smirnoff, Ronald Copes, Laurie Smukler, Joel Krosnick, Pierre Amoyal, Eduard Brunner, Boris Garlitsky et Krzysztof Wegrzyn.

Fu a remporté plusieurs concours prestigieux:  le Concours Andrea Postacchini en Italie, le Concours Rodolfo Lipizer, en Italie, et le Grand Prix TONALi à Hambourg, ainsi que le Concours international Joseph Joachim, plus récemment.

Il s’est produit aux États-Unis, en Europe, en Russie et en Chine, notamment à la Laeiszhalle et l’Elbphilharmonie à Hambourg, le théâtre Mariinsky à St. Petersburg et Jordan Hall à Boston. Comme soliste, il a collaboré avec Kammerphilharmonie Bremen sous la direction d’Alexander Shelley, la Hamburger Symphoniker et l’Orchestre philharmonique de la radio NDR sous le bâton de Andrew Manze.
Leonard a eu le privilège de compter parmi ses collègues en musique de chambre Manuel Fischer-Dieskau, Gregor Horsch, Tanja Becker-Bender, Thomas Riebl, Kuss Quartett, Kim Kashkashian, Laurence Lesser et Donald et Vivian Weilerstein.

Fu joue sur un violon « Carlo Ferdinando Landolfi, Milan, ca. 1750-1775 » de la Banque d’instruments Deutsche Stiftung Musikleben et et récipiendaire de la bourse de la Fondation Dorothy Richard Starling et Studienstiftung des deutschen Volkes.