Cécile Muhire Soprano

Photo : Annie Ethier Canada 1990-11-05

Diplômée du Conservatoire de musique de Montréal, Cécile Muhire poursuit sa formation auprès de la soprano Lyne Fortin et de la pianiste Esther Gonthier. Boursière de la fondation Jacqueline Desmarais et lauréate du 2e Prix de Ottawa Choral Society New Discoveries’, elle fait ses débuts à l’Opéra de Montréal dans le rôle de la Strawberry Woman (Porgy and Bess), pour ensuite entamer deux années consécutives comme stagiaire à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal.

Parmi ses nombreuses prestations scéniques figurent sa collaboration avec Julien Proulx et l’Orchestre symphonique de Drummondville, où elle interprétait des mélodies de Satie et Poulenc, sans compter le rôle de Lisbé (Zémire et Azor), sous la baguette du chef associé des Violons du Roy, Mathieu Lussier, mis en scène par le cinéaste québécois Denys Arcand.

Récemment, Cécile a interprété le rôle de Zerlina (Don Giovanni), un opéra des Jeunesses musicales Canada, en co-production avec l’Opéra de Québec. Prochainement, elle incarnera Gretel dans un spectacle jeunesse de sa création (Opéra-Bonbon: les aventures gourmandes d’Hänsel et Gretel), figurant parmi la programmation du Festival d’Opéra de Québec 2018.

Cécile Muhire est généreusement parrainée par Claire et Laurent Beaudoin. 

ARIA

PREMIÈRE ÉPREUVE

Wolfgang Amadeus Mozart
Solitudini amiche… Zeffiretti lusinghier (Idomeneo)

Alban Berg
Sieben frühe Lieder
     Die Nachtigall
     Im Zimmer

Gioachino Rossini
En proie à la tristesse (Le comte Ory)

Pianiste: Esther Gonthier


DEMI-FINALE

Wolfgang Amadeus Mozart
Ma se colpa… Batti, batti, o bel Masetto (Don Giovanni)

George Frideric Handel
Rejoice Greatly, O Daughter Of Zion (Messiah)

Maurice Ravel
Cinq Mélodies populaires grecques      
     Chanson de la mariée 
     Là-bas, vers l’église
     Quel galant m’est comparable
     Chanson des cueilleuses de lentisques
     Tout gai


FINALE

Gioachino Rossini
Prendi, per me sei libero (L’elisir d’amore)

Gustav Mahler
Symphonie no. 4                                                                                                                                                                                                                                                                     
      Sehr behaglich: « Wir genießen die himmlischen Freuden »

Wolfgang Amadeus Mozart      
Alleluja (Exsultate Jubilate K. 165)